Comme à la maison

Résumé

Fin d’après midi d’un premier JANVIER, les enfants de Suzanne, Sylvie Michel et Titou…. viennent comme tous les ans lui souhaiter la bonne année et comme tous les ans, Suzanne va les garder à manger, comme tous les ans, elle va leur faire son gratin. Les enfants ne s’épargnent pas, ils se chamaillent, s’envoient des tonnes de vacheries à la gueule et chacun change de sujet sans jamais être entendu de l’autre, ils sont tous différents, tous moqueurs pourtant elle à fait de son mieux et les a élevés pareil.

Quand elle voit le résultat, elle se dit qu’elle aurait mieux fait de se casser une jambe.

Mais enfin, la famille… on n’en a qu’une !, mais quelle famille désastreuse !!!!

Mon Opinion : Déplacez-vous, ça vaut le coup !!!

Attention au cafouillage, ça va tellement vite que l’on ne comprend pas toujours l’histoire. Les répliques sont excellentes, on passe un bon moment et c’est très bien écrit, ERIC ROMAND écrivain et romancier est une belle plume qui signe là avec BENEDICTE FOSSEY une très belle pièce qui va perdurer, c’est sûr… Une pièce avec 6 comédiens, c’est énorme aujourd’hui, on sait bien que les producteurs brident le dramaturge à écrire avec un nombre restreint de comédiens pour que la production coûte moins. Mais là, tous les personnages sont bien ancrés, aucun ne sert à rien, toujours en respectant le rythme avec un personnage décalé. L’équipe est formidable, un metteur en scène de talent, d’excellents acteurs, une écriture ping-pong, tout est là pour une comédie et comme tout le monde le sait, c’est une mayonnaise et là elle prend.

 

PIERRE CASSIGNARDPierre CASSIGNARD est acteur de plus d’une trentaine de pièces : «Un amour qui ne finit pas» mis en scène par Michel Fau (Théâtre de l’oeuvre puis Théâtre Antoine) «Darius» mis en scène par Anne Bouvier (Théâtre des Mathurins) «C’est encore mieux l’après-midi» mis en scène par José Paul (Théâtre Hébertot) Nommé plusieurs fois pour le Molière du meilleur acteur, il l’obtient pour son double rôle dans «Les jumeaux Vénitiens» mis en scène par Gildas Bourdet. Il sera cet automne au théâtre du Rond-Point dans «Ça va ?» de Jean-Claude Grumberg, mis en scène par Daniel Benoin, avant de partir pour une tournée US avec «Darius».

ANNIE GREGORIO

Au théâtre, Annie Gregorio a joué dans «J’ai vingt ans» de Roger Louret, Coiffures pour dames» (Molière de la meilleure comédienne dans un second rôle); «Samedi, dimanche, lundi», «Une Folie» (Molière de la meilleure comédienne dans j’y» de Guy Louret, «Théâtre sans animaux», écrit et mis en scène par Jean-Michel Ribes (Molière de la meilleure comédienne dans un second rôle). De 2010 à 2011, elle joue dans «Les Brèves de comptoir» de Jean-Marie Gourio, mise en scène de Jean-Michel Ribes et en 2011, dans «L’amour, la mort, les fringues» de Délia Ephron et Nora Ephron, mise en scène de Danièle Thompson.

LISA MARTINOLisa Martino est une comédienne qui a passé son enfance comme petit rat de l’Opéra de Paris avant de se tourner vers la comédie. Elle s’est fait connaître tout d’abord à la télévision avant sa rencontre avec André Engel avec qui elle travaillera pendant sept ans dans notamment «Léonce et Lena», «Le jugement dernier» «Le roi Lear» «Le tout» au théâtre de l’Odéon. puis elle créera au théâtre de la Bastille «La nuit des meurtres dans l’histoire d’Hamlet» de Bernard Marie Koltes sous la direction de Thierry de Peretti, puis «La tour» de Gérard Watkins, puis «L’un dans l’autre» de Marc Fayet au Petit Théâtre de Paris et  «Le roi se meurt» avec Michel Bouquet au Théâtre Hebertot.

FRANÇOISE PINKWASSER

Artiste accomplie elle partage son temps entre le théâtre, le cinéma, la télévision et même le cirque. Sur les planches elle joue les plus grands auteurs : Crimp, Huysman, Bonal, Ionesco, Büchner, Pirandello, Claudel, Courteline, Musset, Hugo, Marivaux, Molière…entre les mains des plus grands metteurs en scène : Claude Stratz, Pascale Simeon, Colette Teissedre, Thierry Hancisse, Robert Cantarella, Philippe Lagrue, François Rancillac, Philippe Ogouz, Jean-Pierre Miquel, Marie-France Santon. Elle joue également plusieurs fois à la Comédie Française et fait actuellement partie de la troupe du théâtre de la Huchette.

AUDE THIRIONAude THIRION à joué dans de nombreuses comédies : «Mon meilleur copain» et «Les Belles-soeurs» de Eric Assous, «Un vrai bonheur 2» de Didier Caron ou encore «Tout baigne» dans laquelle elle est également co-auteur.  Très présente à la télévision, on retrouve Aude Thirion dans la série canal-plus «Mes pires potes» mais aussi dans «Fais pas ci, fais pas ça» ou encore dans «Scène de ménage».

PIERRE-OLIVIER MORNAS

Pierre Olivier Mornas. Metteur en scène, scénariste, réalisateur. Au théâtre, il travaille avec Stéphan Meldegg avec qui il triomphe au théâtre La Bruyère dans une pièce géniale de Ben Elton, «Popcorn», puis dans «le Bois Lacté » de Dylan Thomas, avec Alain Sachs, dans «La Locandiera» de Goldoni, «Les deux canards» de Tristan Bernard, «Calamity Jane», dans «Andromake» de Jon Fosse, avec Jean-Luc Moreau dans «3 lits pour 8» de Alan Ayckbourn dans «Cercle Miroir Transformation» pièce américaine d’Annie Baker, créée par Nick Millett. Il a également joué dernièrement aux côtés de Guillaume de Tonquédec et Claire Keim au Théâtre de Paris, pièce nommée 6 fois aux Molières 2017.

JEOFFREY BOURDENET

Jeoffrey Bourdenet,  Il débute en 2008 au théâtre Marigny avec «Equus» de Peter Schaeffer, suivi de «Très chère Mathilde» d’Israel Horovitz. Il collabore avec Bruno Dupuis, Didier Flamand, Raymond Acquaviva et Charles Tordjman. il a collaboré à une trentaine de pièces  : «L’Amant» de Harold Pinter ;«Les Cartes du Pouvoir» de Beau Willimon ; «Le Père», «Une heure de tranquillité», « Avant de s’envoler» de Florian Zeller ; «Le mec de la tombe d’à côté» de Katarina Mazetti ; «Parole et Guérison» de Christopher Hampton ; «Inconnu à cette adresse» de Kresman Taylor ; aussi à l’opéra «Manon Lescaut» de Puccini au Teatro Maestranza de Séville. Dernièrement il était à l’affiche de la comédie «Le Gai Mariage» de Michel Munz et Gérard Bitton, au Casino de Paris ; de «L’Autre» de Florian Zeller au Théâtre du Poche Montparnasse et a signé sa première mise en scène avec «Grande Ecole» de Jean-Marie Besset au théâtre des Béliers Parisiens. Parallèlement à «Comme à la Maison», il est aussi «Douze hommes en colère» au théâtre Hébertot.

TROUPE COMME A LA MAISON
Le tout, une belle troupe et un merveilleux spectacle, j’ai terminé debout…

theatre_de_paris
THEATRE DE PARIS, SALLE REJANE

 Théâtre de Paris

15 Rue Blanche
75009Paris

DU 05/10/2017 AU 05/11/2017

 

A NE PAS MANQUER !!!!

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. namejastin dit :

    ils sont tous différents

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s