UN AMOUR DE SWANN

Résumé

Lorsque la demi-mondaine Odette de Crécy rencontre Charles Swann, dandy du faubourg Saint-Germain et figure respectée parmi l’aristocratie parisienne, il ne lui trouve aucun charme particulier. Elle est belle, certes, mais d’un genre de beauté fragile qui le laisse de marbre. Cependant, en femme calculatrice qui sait parvenir à ses fins, elle fait en sorte qu’il s’intéresse à elle. Au rythme des déclarations et des cajoleries, leurs rendez-vous se rapprochent. Odette le flatte d’une manière éhontée, elle lui dit qu’elle l’admire et parvient à créer une réelle intimité. Swann se laisse faire, il aime être aimé. Afin de favoriser leurs rencontres, elle l’introduit dans le salon Verdurin qu’elle fréquente avec assiduité – salon mondain où la vulgarité côtoie la bêtise. Petit à petit, le charme opère, un peu d’amour s’installe jusqu’au coup de grâce.

Opinion : Une merveilleuse mise en scène, allez-y vite !

C’est une belle adaptation et une mise en scène exceptionnelle, c’est quoi une mise en scène ? C’est une direction d’acteur, pas seulement, l’entrée, les sorties et les décors… On s’installe dans un fauteuil de salon confortable, SWANN est déjà là, rien a commencé et tout a commencé, lorsque ça démarre, on s’aperçoit qu’il était déjà concentré, alors que l’on posait à peine nos manteaux. J’ai aimé l’interaction avec la musique, l’entrée de SWANN par derrière. Ce jeu incroyable d’ombre derrière un paravent qui nous ramène à une époque ou l’élégance était une superficialité importante, et ça NATHALIE VIERNE nous l’a bien retransmis dans cet œuvre de PROUST qui vit toujours. On peut dire que cette histoire est de tout temps  « Devant le géant de l’amour s’incline le prince et le troubadour », ou comme l’a dit BRASSENS « Je me suis fait tout petit devant une poupée ». On se croit fort comme SWANN mais devant l’amour, on est pas grand chose… Allez-y vite ! voir cette  merveilleuse adaptation d’UN AMOUR DE SWANN dans ce théâtre atypique au cœur du XVIII éme.

VALÉRIE DECOBERT
VALERIE DECOBERT

Elle démarre le théâtre à 13 ans et commence à travailler très tôt, dans différentes compagnies. Gabriel Garran la remarque, et lui donne son premier rôle, celui de Marguerite DURAS dans un barrage contre le Pacifique, qu’elle joue aux côtés de Marie-Chistine Barrault et Yvan Le Bollo’ch, au Théâtre International de la langue Française puis au Théâtre Antoine en 1999. Il lui donne aussi le rôle de Gaby dans le Ventriloque aux côté d’Hassan Kouyaté. Valérie Decobert à aussi joué au théâtre des Fourvières à Lyon pour ses Papillons blancs. Après avoir joué L’Éveil du chameau avec Pascal Elbé et Barbara Schulz, elle retrouve Nathalie Vierne dans Un Amour de Swann avec qui elle a déjà travaillé, dans Palier de Décompression en 2015.

ALAIN BOUZIGUES
ALAIN BOUZIGUES

Alain Bouzigues a joué dans une vingtaine de spectacles. Des auteurs classiques comme Marivaux, Molière, Sophocle et des contemporains tels Bartelt, Foissy, Nordmann, Wellman, Alexievitch, Lee Hall. En duo avec Serena Reinaldi, il interpréte Les dialogues de Roland Dubillard. Laurent Baffie le dirige au Palais Royal dans un point c’est tout et Les Bonobos. Il est Créon dans Antigone de Sophocle, mis en scène par Gwenaël de Gouvello. Il joue Hitler dans Une chance inestimable de Fabrice Donnio au théâtre des Béliers Parisiens. Il est Ken dans Rumeurs de Neil Simon, adapté et mis et scène par Dominique Deschamps au Théâtre Fontaine.

ISABELLE FERRON
ISABELLE FERRON

Comédienne et chanteuse, Isabelle FERRON. Dès 1988, elle est à l’affiche de La Cantatrice Chauve, du Prince travesti et de Un enfant mort sur le trottoir. En 1992, sa participation au spectacle Les Misérables (Molière 92), mis en scène par La Royal Shakespeare Cie scelle sa rencontre avec la comédie musicale. Isabelle enchaîne La Java des mémoires (Molière 93), Les Années Twist (Molière 94) mis en scène par Roger Louret et Le Passe Muraille, mis en scène par Alain Sachs (Molière 97). En 2001 elle joue Lady Capulet dans le spectacle Roméo et Juliette. En 2004, elle fait partie du spectacle La pari d’Aziz et Mamadou écrit et mis en scène par Alain Marcel. En 2005, elle est au théâtre Rive Gauche avec Eva Darlan dans Faux Départ. En 2006 elle joue dans A Fond la Caisse à La Grande Comédie avec Firmine Richard. Elle interprète Golde dans Un Violon sur le toit mis en scène par Jeanne Deschaux et Olivier Benezech au théâtre Comédia puis en tournée jusqu’en 2007. En 2008, une autre tournée avec Happy Hanouka mis en scène par Jean-Luc Moreau et 2009 est l’année du Théâtre du Gymnase avec Le Siècle sera Féminin ou ne sera Pas mis en scène par Dominique Coubes. Elle chante dans Chienne en 2010 au 20ème Théâtre. Elle est mise en scène par Samuel Sené dans La Leçon au Lucernaire. En 2011, c’est au Théâtre 14 et au Ranelagh qu’elle chante les derniers poèmes de René de Obaldia Fantasmes de Demoiselles mis en scène par Pierre Jacquemont. Elle enchaîne en 2012 avec Calamity Jane au Théâtre de Paris mis en scène par Alain Sachs. En 2014 au Théâtre Michel elle joue dans Les Nombrils mis en scène par Didier Caron. En 2016 Coiffure et Confidences mis en scène par Dominic Guillo et Peau de Vache par Michel Fau au Théâtre Antoine.

SALVATORE INGOGLIA
SALVATORE INGOGLIA

Formé au cours Florent, il décroche en 1985 le rôle de Hérisson dans la comédie musicale Emilie Jolie créée par Philippe Châtel au Cirque d’Hiver puis reprise en 2003 au Théâtre Mogador. Il fera d’autres rencontres marquantes : Jean-Luc Tardieu pour Don Juan de Henri de Montherlant (1997), et Didier Long pour Becket ou l’honneur de Dieu de Jean Anouilh, aux côtés de Bernard Giraudeau (2000-2001). Salvatore a aussi tourné plus d’une trentaine de fois pour la télévision. En 2002 au cinéma, il est le « truck driver » dans Femme Fatale de Brian de Palma au côté de l’acteur Antonio Banderas. Il a aussi joué dans Grosse Fatigue, de Michel Blanc, ou encore dans Nuit d’Ivresse, de Bernard Nauer, Les specialistes de Patrice Leconte.

LOUIS CARIOT
LOUIS CARIOT

LOUIS CARIOT après avoir été formé aux côtés de Michel Galabru de 2010 à 2014, Louis CARIOT a joué dans le spectacle des frères Bogdanov, BIG BANG, en 2016.

SEBASTIEN PEREZ
SEBASTIEN PEREZ

Sébastien Pérez entre au Cours Simon. Il y reste 3 années au cours desquelles il se crée un réseau qui lui permet de jouer dans de nombreuses pièces à Paris, en tournée ainsi qu’au Festival d’Avignon. On le retrouve en 2011 sur glace aux côtés de Philippe Candeloro dans le spectacle Le Tour du monde en 80 jours sur glace où il interprète le rôle de l’inspecteur Fix. Il aime aussi prêter sa voix à des personnages de séries ou de dessins animés comme Les Kassos, série diffusée sur Canal +. Toujours sur Canal+, il fait une apparition dans le programme court Bref. Actuellement il est à l’affiche de trois comédies à Paris et en tournée dans toute la France, Psy, Pas de panique, c’est la police!, Le journal de Brigitte Jaune et Commis d’office.

THEATRE CINE 13

THEATRE CINE 13

THEATRE CINE 13 B

mercredi et vendredi à 19H jeudi et samedi à 21 H dimanche à 16H

 

Molière 94) mis en scène Le

1 avenue Junot 75018 Paris • LOCATION 01 42 54 15 12 • http://www.cine13-theatre.com

Une merveilleuse mise en scène, allez-y vite !

 mort sur le trottoir.

En 1992, sa participation au spectacle Les

Misérables (Molière 92), mis en scène par La

la comédie musicale. Isabelle enchaîne La Java

des mémoires (Molière 93)

e Muraille, mis en scène par Alain Sachs

 

 

 

 

elle retrouve Nathalie Vierne dans Un Amour de Swann, sous la direction de

laquelle elle a déjà travaillé, dans Palier de Décompression en 2015.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s