LE FILS ♥♥♥♥

Résumé :

Nicolas a dix-sept ans et semble avoir du mal à vivre. Il n’est plus cet enfant lumineux qui souriait tout le temps. Que lui est-il arrivé ? Et pourquoi ne va-t-il plus en cours ? Dépassée par les événements, sa mère (Anne Consigny) ne sait plus quoi faire, et Nicolas demande à vivre chez son père (Yvan Attal). Ce dernier va tout faire pour tenter de le sauver et lui redonner le goût de vivre. Mais peut-on vraiment sauver quelqu’un d’autre que soi-même ?

Opinion : ♥♥♥♥

LE FILS 1Florian ZELLER Le dramaturge, aprés la mère, le père, il continue le fils !!!

C’est vrai qu’il nous a habitué au théme de la famille Mr ZELLER, quoi de plus naturel que  de piocher autour de soi pour écrire. Mais il semble ici que le texte ait été ecrit sur mesure pour Yvan ATTAL, qui représente à merveille le père tiraillé avec sa nouvelle famille recomposée et son rapport père/fils toujours si compliqué au moment de l’adolescence. On est confronté à un mur et on ne sait pas quoi faire, cela sort de toute logique « adulte », d’où le décalage de langage de  générations. Le texte est bien ciselé, les tirades sont courtes, il nous emmène là où il veut sans que l’on s’en doute, il a l’art des mots et  des situations. On est dans un drame psychologique où nous sommes tous concernés, si on n’est pas père, on est forcément FILS. Il pousse loin la remise en cause de l’éducation, de la paternité et la culpabilité  qui nous dit « j’aurais sûrement fait autrement si j’étais pas si buté. »

LE FILS 2

ROD PARADOT Molière 2018 révélation masculine

C’est vrai qu’il a du talent, le jeune ROD mais j’ai tendance à dire que pour un acteur débutant, faut y aller molo avec les Strass et les paillettes.  J’ai tendance à croire que le succés doit venir avec le travail et le temps, les auditions, les castings, les textes à apprendre, l’attente du coup de fil de l’agent. Bref, je ne suis pas adepte des réussites rapides, des « The Voice » qui finisssent dans les oubliettes, mais je dois reconnaître que celui -ci défend bien son texte. Il a pris la posture du fls perturbé qui ne sait pas trouver sa place dans la vie, chez son père, chez sa mère et qui saura faire naître chez le public la culpabilité tant attendue !

LE FILS 3

Pas de Molière pour Yvan, pas de Molière pour Florian !

Alors que cette piéce est un costume taillé sur mesure pour Yvan Attal qui a été majestueux dans son interprétation. Il joue ce rôle alors que son propre fils s’appelle NiCOLAS. Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rencontres, je pense qu’il y a des rôles qui vous marquent à vie comme une empreinte indélébile ou un tatouage qui ne veut pas partir. Le tour de Force d’Yvan est que son personnage est accessible à tous, je me suis reconnu, on s’est tous reconnu. Et si vous n’êtes pas allé la voir, allez vous identifier à ce père et ses tourments !!! Ici Yvan est avec son propre fils et sa maman, malheureusement il fait relâche pour un coup de fatigue !

DES QU’IL REPREND ALLEZ Y, BELLE PERFORMANCE §

SALUT LE FILS, UNE BELLE ECRITURE, UNE BELLE PIECE…SALUT LE FILS.jpg

COMEDIEDESCHAMPSELYSEES

COMMUNIQUE DE PRESSE :  le 31 MAI 2018

LE FILS
De Florian Zeller « « La Comédie des Champs-Élysées vous informe qu’elle a due suspendre de manière abrupte,  les représentations à la date du 30 mai 2018,  du spectacle « Le fils » en raison d’un état de fatigue de Monsieur Yvan Attal. »

Les personnes ayant déjà acheté leurs billets peuvent s’adresser directement au théâtre, pour tous renseignements 01 53 23 99 19.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s