LE PRENOM ♥♥♥

Résumé :

Vincent, la quarantaine triomphante, va être père pour la première fois. Invité à dîner chez Elisabeth et Pierre, sa sœur et son beau-frère, il y retrouve Claude, un ami d’enfance. En attendant l’arrivée d’Anna, sa jeune épouse éternellement en retard, on le presse de questions sur sa future paternité dans la bonne humeur générale… Mais quand on demande à Vincent s’il a déjà choisi un prénom pour l’enfant à naître, sa réponse plonge la famille dans le chaos.

Le Prénom du Théâtre au grand écran

Le Prénom, début sur les planches du Théâtre Edouard VII en 2010. Elle fut écrite par Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière sur une mise en scène de Bernard Murat qui a travaillé avec Pierre Arditi, Emmanuel Béart ou encore Christian Clavier. A l’origine la pièce fut jouée par Patrick Bruel, Valérie Benguigui, Charles Berling, Guillaume de Tonquédec Judith El Zein, qui joueront dans le film.

La pièce fut accueillie avec succès et plusieurs fois récompensée : nommée comme Molière de la pièce comique, en 2011. Molière du comédien(ne) dans un second rôle pour Guillaume de Tonquédec, Valérie Benguigui et Jean-Michel Dupuis. Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière furent nommés au Molière de l’auteur francophone vivant, Bernard Murat Molière du metteur en scène.

Opinion : ♥♥♥

le prenom 1Excellent Florent Peyre

Il est remarquable FLorent Peyre dans ce rôle de macho, Homme sûr de lui, fier et arrogant. Il est tout à fait dans le rôle, saisissant et plein, son jeu est juste et parfait. Il a une excellente diction, de la prestance et tient dans cete belle troupe un rôle majeur. La piéce dans son ensemble est un trés bon résultat de complicité et de jeu. J’avais oublié que c’était si bien écrit, de ceux qui ont vu que le film ne seront pas déçu, voir même étonné. L’adaptation fait son oeuvre et apporte ses doses de surprises tel que le requiert la dramaturgie !

Sublime Sébastien Castrole prenom 2

Moi je dit que c’est le nouveau FERNANDEL, il est drôle et trés expressif, de visage comme de posture. C’est le personnage de contre-emploi, il est essentiel dans ce rôle burlesque et se positionne là ou on ne l’attends pas. On l’avait déjà vu dans c’est encore mieux l’aprés midi dans l’assistant gaffeur qui va de gag en gag. Mais là c’est un rôle décalé, un timide, un sensible qui sait se faire entendre quand il le faut, il joue bien les silences et l’observation, un grand comédien !

La mise en scéne est rapide et enjouée, pas de temps mort. Le reste de la troupe suit bien le rythme, bémol JONATHAN LAMBERT est en dessous avec un jeu un peu trop forcé.

UNE PIECE INCONTOURNABLE AU THEATRE EDOURD 7

Théâtre Édouard-VII 10 Édouard VII Square, 75009 Paris

REPRÉSENTATIONS : mardi au samedi à 21h, matinées samedi à 17h Horaireet dimanche à 15h30 LOCATION 01 47 42 59 92

THEATRE EDOUARD 7

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s