Mes pièces de théâtre !!!

La serveuse du palais

LA SERVEUSE DU PALAIS

Michel Louis est un homme simple, plombier, la petite quarantaine, il va rencontrer Maître Delage pour son divorce et se lie d’amitié avec lui. Michel Louis va découvrir les livres et le droit grâce à cette rencontre avec Maitre Delage qui deviendra son ami et son mentor. Michel Louis change de vie et par sa joie communicante, provoque le bonheur autour de lui, il se métamorphose et se nourrit de ses rencontres. Il est séduit par les études de droit qu’il entreprend et devient un caméléon dans le nouveau milieu qu’il fréquente. Michel Louis devient avocat et se transforme, mais va beaucoup plus loin que son maître. En parallèle, son mentor Maître Delage se transforme lui aussi, il est influencé par son élève, se décontracte, profite de la vie et même s’encanaille. Les deux personnages se fondent, tant l’influence des deux s’imbriquent totalement, puis le chemin de la vie les fait se croiser à nouveau, il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendezvous !!!

 LA SERVEUSE DU PALAIS, UNE HISTOIRE DE MENTOR.

Occupe toi donc de DANIELLE

OCCUPE TOI DONC DE DANIELLE

« Occupe-toi donc de DANIELLLE » est une pièce moderne par sa conception et par son sujet, elle est rythmée et pleine d’imprévus. EDDIE BAUER la cinquantaine est un père de famille bourgeois, il souffre d’insomnies et décide de prendre un PSY à domicile pour mieux comprendre et résoudre ses problèmes de sommeil. Sa femme DANIELLE lui conseille de se rapprocher de sa famille et d’écrire à son fils qui vit aux États-Unis. Il entame cette lettre dans laquelle il se livre et soudain le téléphone sonne, DANIELLE décroche et lui annonce que son père a eu une attaque cardiaque. Alors, tout se complique pour la famille BAUER, avec le retour du petit-fils VINCE qui vient lui aussi ajouter un mystère à cet Imbroglio. Cette histoire familiale, où le maitre mot est l’acceptation des différences entre père et fils, fait réfléchir avec humour sur l’éducation, « J’aurai sûrement fait autrement si j’étais moins buté ».

Scènes de la pièce :

DANIELLE Il est maintenant grand temps de reproduire la même chose avec ton père, il faut que tu fermes ta boucle !

EDDIE BAUER En parlant de boucle, si tu pouvais enfin fermer la tienne.

Puis :

DANIELLE – Tu oublies les caresses de notre amour, la passion de nos étreintes, nos corps enlacés et tes promesses alors. Je suis celle que tu aimeras toujours.

SIMON BAUER – Ah, ce qui se dit en position allongée…